Polikarpov I-16 – Chasseur soviétique


Polikarpov I-16 (par Aldo Bidini)

Le Polikarpov I-16 était un avion de chasse soviétique de conception révolutionnaire – c’était le premier avion de combat monoplan avec l’aile basse en porte-à-faux au monde avec un train d’atterrissage rétractable qui a abouti au stade opérationnel.

L’I-16 a été introduit au milieu des années 1930 et a formé l’épine dorsale de l’Armée de l’air soviétique au début de la Seconde Guerre mondiale. Ce petit chasseur, surnommé “Ishak” ou “Ishachok” (Âne) par les pilotes soviétiques, s’est illustré notamment lors de la Seconde Guerre Sino-Japonaise, la Bataille de Khalkhin Gol et la Guerre civile espagnole – où il était appelé “Rata” (Rat) par les Nationalistes et “Mosca” (Mouche) par les républicains. Le surnom finlandais était “Siipiorava” (Écureuil volant).

Le Polikarpov I-16 était un avion assez difficile à piloter. Les pilotes avaient une mauvaise visibilité et la canopée avait tendance à être encrassée avec de l’huile de moteur et la partie mobile était encline à claquer fermement lors de manœuvres difficiles, ce qui a amené plusieurs pilotes à la verrouiller en position ouverte. La partie avant du fuselage, avec le moteur, était trop proche du centre de gravité, et le poste de pilotage du pilote trop loin vers l’arrière.

Informations de base sur Polikarpov I-16

Type d’avion: Chasseur
Mise en service: 1934
Retraite de service: 1950
Unités produites: 8644
Pays producteur(s): Union soviétique
Pays utilisateur(s): Union soviétique, Espagne, Chine, Finlande (capturés), Allemagne nazie (capturés), Japon (capturés)
Lien Wikipédia:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Polikarpov_I-16

Caractéristiques techniques de Polikarpov I-16

Equipage: 1 pilote

Armement: Selon les versions:

  • 2 mitrailleuses ShKAS de 7,62 mm dans le nez (650 coups) & mitrailleuses ShKAS de 7,62 mm dans les ailes (900 coups)
  • ou mitrailleuses ShKAS de 7,62 mm dans le nez (650 coups) & 2 canons ShVAK de 20 mm dans les ailes
  • 6x roquettes non-guidées RS-82 ou jusqu’à 500 kg de bombes
Envergure: 9,00 m
Longueur: 6,13 m
Hauteur: 3,25 m
Masse: vide: 1.490 kg, armé: 1.941 kg, poids maximal au décollage: 2.095 kg
Moteur: 1x moteur en étoile Shvestov M-25 V (750 ch), verssions plus tardives: Shvestov M-63 (1.100 ch)

Performances:

  • Vitesse maximale: 525 km/h
  • Rayon d’action: 700 km
  • Plafond: 9.700 m
  • Vitesse ascensionnelle: 14,7 m/s

Histoire opérationnelle de Polikarpov I-16

Le Polikarpov I-16 a joué un rôle important dans la période d’entre deux guerres et lors de l’Opération Barbarossa

Les “Ratas” en Guerre civile espagnole

Au début de la Guerre civile espagnole en 1936, les forces républicaines avaient besoin des avions de chasse. Après avoir reçu le paiement en or, Joseph Stalin a expédié environ 475 exemplaires de I-16 Type 5 et Type 6. Les premiers I-16 sont apparus dans le ciel espagnol en novembre 1936. Les monoplans de Polikarpov ont eu leur baptême de feu le 13 novembre 1936, lorsque douze Polikarpov I-16 ont intercepté un bombardement nationaliste au-dessus de Madrid. Les pilotes soviétiques ont remporté quatre victoires aériennes et deux pilotes des Heinkel He 51 allemands ont été tués. Mais les Soviétiques ont subi des pertes aussi. Les Polikarpov I-16 ont immédiatement commencé à dominer les l’espace aérien et sont restées maîtres incontestées jusqu’à l’introduction du Messerschmitt Bf 109. L’arrivée des plus récents Bf 109B et la supériorité numérique écrasante des combattants nationalistes ont été la principale cause des lourdes pertes de combat des I-15 et I-16 subies tout au long de 1937. Un certain nombre de publications de l’aviation ont qualifié le nouveau chasseur soviétique d’un “Boeing” en raison de son ressemblance avec le Boeing P-26. Les nationalistes ont surnommé le combattant maladroit Rata (Rat), alors que les républicains l’appelaient affectueusement Mosca (Mouche).

L’expérience de combat a montré que l’I-16 avait des déficiences. Plusieurs avions ont été perdus après une rupture structurelle des ailes qui a été rapidement corrigée par des structures renforcées. Les balles des mitrailleuses lourdes pouvaient parfois pénétrer dans le dossier blindé et les réservoirs de carburant s’enflammaient parfois en dépit de leur protection. Les étés chauds espagnols nécessitaient l’ajout de radiateurs à huile, et la poussière affectait l’efficacité des moteurs. Bien que certains avions aient accumulé jusqu’à 400 heures de vol, la durée de vie moyenne d’un I-16 était de 87 jours, dont un sixième était consacré à la maintenance. La plus grande déficience constatée lors de service était l’armement léger de seulement deux mitrailleuses de 7,62 mm. Ceci a été corrigé en urgence avec le Type 6 qui a bénéficié d’une troisième mitrailleuse ShKAS au bas du fuselage. Le type 10 à quatre canons a été surnommé “Super Mosca” ou simplement “Super“. Le nombre total de I-16 livrés en Espagne de 1936 à 1938 s’élevait à 276. Lorsque la guerre a pris fin le 1er avril 1939, 187 “Rats” avaient été perdues en Espagne.

L’Extrême-Orient et des batailles à Khalkhin Gol

Quelque 250 exemplaires de Polikarpov I-16 Type 10 ont été fournis à la Chine. En 1939, des 500 I-16 déployés aux combats à Nomonhan, environ 112 ont été perdus lors des combats de Khalkhin Gol, dont 88 ont été détruits en combat aérien, principalement contre les Nakajima Ki-27 de l’armée japonaise. Au cours des essais en Russie d’un Ki-27 capturé, l’avion s’est révélé supérieur à l’I-152 (I-15bis), I-153 et même le I-16 en combat aérien, ainsi qu’au décollage plus rapide et une vitesse d’atterrissage inférieure, nécessitant des pistes d’atterrissage plus courtes que l’I-16 (qui nécessitait 270 mètres pour arrêter et 380 mètres pour le décollage).

D’autres tentatives ont été faites pour améliorer la puissance de feu de l’avion en utilisant des canons ShVAK de 20 mm, ce qui faisait de l’I-16 un des chasseurs les plus lourdement armés de la période, capable de tirer 28 obus en trois secondes. Les pilotes ont adoré les résultats, mais le nombre de canons produits étaient insuffisants, et seul un petit nombre des I-16 Type 12, 17, 27 et 28 ont été construits. Les canons ont affecté négativement la performance, avec un temps de rotation de 360° passant de quinze secondes pour le Type 5 à 18 secondes. Le type 24 a remplacé le patin arrière par une roue et a été équipé par le moteur Shvetsov M-63 de plus de 670 kW (900 ch). Le Type 29 a remplacé deux des mitrailleuses ShKAS par une seule UBS de 12,7 mm (0,50 pouce). Les types 18, 24, 27, 28 et 29 pourraient être équipés pour transporter des roquettes RS-82 non guidées.

Une étude du gouvernement de 1939 a révélé que l’I-16 avait épuisé son potentiel de performance. L’ajout d’armure, de radio, de batterie et de volets pendant l’évolution de l’avion a exacerbé les problèmes de distribution de poids arrière au point où l’avion a nécessité une pression avancée considérable sur le manche pour maintenir son niveau de vol. En même temps, l’avion avait tendance à pénétrer dans les plongées incontrôlées. Un tir précis était également difficile.

Polikarpov I-16 et l’attaque de l’Union soviétique

Les pilotes ont surnommé l’avion “Ishak” (en russe: Âne) à cause de la ressemblance à la prononciation russe de “I-16”. Lorsque l’opération Barbarossa a éclaté le 22 juin 1941, 1 635 des 4 266 avions des forces aériennes soviétiques étaient des I-16 de toutes les variantes, regroupés au sein de 57 régiments de combat dans les zones frontalières. Le principal assaut mené par la Luftflotte 2 de la Luftwaffe a été dirigé contre le district militaire spécial soviétique de l’Ouest, qui a déployé 361 (424 selon d’autres sources) I-16. Au cours de la phase initiale de la campagne, les bases de l’I-16 ont été les cibles principales de l’aviation allemande et après 48 heures de combat, sur les 1.635 monoplanes de Polikarpov en service le 21 juin 1941, seuls 937 étaient restés opérationnels. Au 30 juin, le nombre de I-16 dans les unités de front de l’ouest était tombé à 873, dont 99 nécessitant des réparations. Pour endiguer l’attaque aérienne de la Luftwaffe, plusieurs pilotes de l’I-16 ont adopté la tactique de « bélier » et ont sacrifié leur vie, percutant l’avion allemand.

L’adversaire principal des Polikarpov I-16 dans le ciel en 1941 était le Messerschmitt Bf 109. L’I-16 était légèrement plus maniable que les premiers Bf 109 et pouvait combattre le Messerschmitt Bf 109E, ou Emil, à égalité. Les pilotes soviétiques qualifiés ont profité de la maniabilité horizontale supérieure de Polikarpov et ont résisté au passage à des chasseurs plus modernes. L’avion allemand, cependant, a surclassé son adversaire soviétique dans le plafond du service, le taux de montée, l’accélération et, surtout, à la vitesse horizontale et de plongée, en raison d’une meilleure aérodynamique et d’un moteur plus puissant.

Les versions principales de Polikarpov I-16 avaient une vitesse maximale de 450-470 km/h, tandis que le Bf 109E avait une vitesse maximale de 560 à 570 km/h et le Bf 109F pouvait même atteindre les 615-630 km/h. La vitesse supérieure a été le facteur décisif dans un « dogfight ». Les pilotes allemands pouvaient prendre l’initiative et pouvaient décider s’ils voulaient engager leurs adversaires, les attaquer par le haut ou gagner de l’altitude pour une nouvelle attaque. Pendant ce temps, les Polikarpovs ne pouvait se défendre qu’en formant un cercle défensif ou par maniabilité horizontale.

De plus, en termes d’armement, Messerschmitts a eu un léger avantage sur l’I-16. Emil a porté deux canons MG FF de 20 mm montés à l’aile et deux mitrailleuses MG-17 synchronisés de 7,92 mm avec un poids d’une salve d’une seconde de 2,37 kg, alors que la version la plus commune de l’I-16 – armée de quatre ShKAS de 7,62 mm – ne pouvait livrer que 1,43 kg de balles à chaque seconde. Enfin, le stock des munitions d’un Messerschmitt dépassait celui de l’I-16, portant 1000 balles pour chaque mitrailleuse (plus soixante obus pour chaque canon), tandis que le Polikarpov ne portait que 450 projectiles pour chaque mitrailleuse ShKAS.

L’I-16 avait un moteur plus durable que le moteur refroidi par liquide du Bf 109. Environ la moitié des Polikarpov I-16 fabriqués étaient encore en service en 1943, lorsqu’ils ont finalement été remplacés.

Des I-16 spécialement modifiés ont été utilisés dans les expériences d’aéronefs parasites connus comme « Projet Zveno » en utilisant le Tupolev TB-3 en tant qu’avion-mère.

Il est connu que la Luftwaffe avait capturé des Polikarpov I-16 et des exemplaires d’entrainement à deux places : les UTI-4. La Luftwaffe n’était pas la seule force aérienne capable de tester les chasseurs I-16; Les Japonais ont capturé quelques I-16 aussi, et la Force aérienne roumaine en a également eu un exemplaire. La Force aérienne finlandaise (FAF) a capturé quelques exemplaires de Polikarpov I-16 (avec plusieurs autres types soviétiques) pendant la Guerre d’hiver et la Guerre de continuité. Au total, les Finlandais ont capturé six I-16 et un I-16UTI. Deux des I-16 et I-16UTI capturés ont été remis en état de vol et testé en vol.

 

Livres, publications & ressources concernant Polikarpov I-16

Les versions de Polikarpov I-16

  • TsKB-12: premier prototype avec moteur M-22 de 450 ch et deux mitrailleuses ShKAS dans les ailes.
  • TsKB-12bis: deuxième prototype avec moteur Wright SGR-1820-F-3 Cyclone de 715 ch.
  • TsKB-18: prototype d’attaque au sol, 4 mitrailleuses ShKAS ou PV-1 et 100 kg de bombes.
  • TsKB-29 (SPB): modèle équipé de 2 mitrailleuses ShKAS qui a été utilisé comme bombardier en piqué dans le Projet Zveno
  • I-16 Type 1: Série de pré-production de 30 exemplaires avec moteur M-22 de 480 ch.
  • I-16 Type 4: Première série de production. 2 mitrailleuses PV-1 dans les ailes avec 900 coups, moteur M-25 de 700 ch.
    • UTI-1: version d’entraînement (biplace) avec moteur M-22.
    • UTI-2: version d’entraînement (biplace) avec moteur M-22 et le train d’atterissage fixe.
  • I-16 Type 5: Un des modèles principaux avec 2 mitrailleuses ShKAS dans les ailes avec 900 coups, moteur M-25 de 700 ch. Environ 1.500 exemplaires produits.
    • I-16 P: premier essai d’un armement canon avec deux canons ShVAK dans les ailes.
    • UTI-4: version d’entraînement biplace, certains avec le train fixe. C’était le modèle d’entraînement le plus courant avec environ 3.400 exemplaires construits. Aussi connu comme I-16 Type 15 ou I-16UTI.
  • I-16 Type 6: 2 mitrailleuses ShKAS dans les ailes avec 900 coups, moteur M-25B de 730 ch. Le poids a été réduit à 1.383 kg.
  • I-16 Type 10: Modèle avec 4 mitrailleuses ShKAS (2 dans les ailes avec 900 coups & 2 sur le capot avec 650 coups). Moteur utilisé: M-25B de 750 ch. Autre changement important: une canopé complète remplace le pare-brise.
    • I-16 TK: prototype avec 2 turbocompresseurs TK-1 pour une meilleure performance à haute altitude (494 km/h à 8.600 m). Armement composé de 2 mitrailleuses ShKAS sur le capot avec 650 coups.
    • TsKB-12 P: prototype du type 17.
  • I-16 Type 17: Type 10 transformé en version d’attaque au sol avec 2 canons ShVAK de 20 mm avec 150 coups dans les ailes, 2 mitrailleuses ShKAS sur le capot avec 650 coups.
  • I-16 Type 18: Type 10 avec moteur Shvetsov M-62 de 830 ch. Peut emporter 2 réservoirs de 100 l chacun sous les ailes.
  • I-16 Type 19: 3 avions Type 10 utilisés pour les tests des mitrailleuses Savin-Norov (remplaçant les ShKAS). Les trois appareils on combattu lors de la Guerre d’hiver.
  • I-16 Type 20: prototype à long rayon d’action, équipé de réservoirs supplémentaires d’intrados qui furent réutilisés sur les séries suivantes.
  • I-16 Type 24: 2 mitrailleuses ShKAS dans les ailes avec 900 coups, 2 mitrailleuses ShKAS sur le capot avec 650 coups, moteur M-62 puis M-63 de 900 ch. Une deuxième porte ajoutée au cockpit.
    • I-16 SPB: version bombardier en piqué.
  • I-16 Type 27: modèle Type 17 équipé par le moteur M-62.
  • I-16 Type 28: modèle Type 24 armé de deux mitrailleuses ShKAS et deux canons ShVAK.
  • I-16 Type 29: 2 mitrailleuses ShKAS dans les ailes avec 900 coups et 1 mitrailleuse BS de 12,7 mm sous le moteur, moteur M-63, radio et cinémitrailleuse. Ce modèle n’avait pas de mitrailleuses dans les ailes pour laisser la place aux bombes (FAB-100) et roquettes (RS-82 ou RS-132).
  • I-16 Type 30: version produite de 1941 à 1942 avec moteur M-63.

 

Images de Polikarpov I-16

Photos, images, schémas, camouflages etc. de Polikarpov I-16... (Cliquer pour afficher)

Vidéos de Polikarpov I-16

Vidéos supplémentaires...

Galleries photo de Polikarpov I-16

 

Liens et ressources externes

Avions similaires

  • Brewster Buffalo
  • Fiat G.50
  • Macchi MC.200
  • Messerschmitt Bf-109
  • Mitsubishi 1MF10
  • Nakajima Ki-27
  • Seversky P-35

 

Polikarpov I-16 en maquette – comparaison d’échelles

ÉchelleEnvergureLongueurHauteur
1/3228,13 cm19,16 cm10,16 cm
1/4818,75 cm12,77 cm6,77 cm
1/7212,50 cm8,51 cm4,51 cm

 

Maquettes de Polikarpov I-16


 


 

DéfPédia.com vous recommande

Partagez cette page...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someone

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.